Posted by: chaterton | April 27, 2011

>autant en emporte le flot…

>

P.O.S INTTRO
<://www.mailto@httpaterton.doomby.com>
autant en emportent les flots
sur la genèse des 1001 problemes éternels
Les articles sur Internet sont des bouteilles à la mer…
me dit le lutin des jours de déprime
Pourquoi écrire dans ces conditions ?
Le genre de question superficielle de journalistes
pourquoi ne pas demander aussi à un rossignol pourquoi il chante
Il n’ y avait à l’origine que 101 questions
numérotées et répertoriées comme autant de curiosités
la peine de mort , le suicide , la peur …
que des joyeusetés en somme
rien à voir avec un quelconque goût pour le morbide
ni avec une predestination au pessimisme
le simple hasard des classifications
mais etait-ce bien un hasard ?
Le fil rouge de tous ces « cas d’école »
est le cycle , ou vu sous un autre angle
l’aspect oui/non des solutions passées ou futures
ex : on est pour ou contre la peine de mort
toute position intermédiaire est irresponsable
ce qui m’a amené à suggerer des décisions
jouées à pile ou face comme une politique
alternative viable aux sempiternelles divisions
entre la gauche et la droite , la liberté et la solidarité …
__________________________________________
J’ai essayé ensuite d’isoler le dénominateur commun
à toutes les initiatives sociales : l’instinct de pouvoir
j’ai pensè qu’en détournant cet instinct
pas question bien sûr de le supprimer
on pourrait diminuer les tensions au sein d’un groupe
Mais la nature veille à tout : nos découvertes
sont à l’image des fonctions naturelles
ce sont autant de « produits » packagés
avec inconvénients et avantages
chercher à isoler une serie de l’autre
ne peut conduire qu’à des monstruosités
le fait est que nos besoins sont eux-mêmes
livrés en séries illimitées , tout comme le sont nos capacités
et il est parfois difficile de dire si l’aptitude au pouvoir
n’est pas l’envers d’un besoin de sécurité
Dire que les sociologues-economistes et tutti quanti
parlent quotidiennement de besoins
sans même savoir ce qu’ils impliquent
__________________________________________
Les gens sont perdu leurs repères «  disent les media
tiens donc ! Je ne savais pas que j’avais des repères
__________________________________________
Un reflexe des explications par le cycle :
toutes les fois qu’on se trouve devant une situation inconnue
on recherche un équivalent dans le passé
ex: les noirs qui se faisaient vendre comme esclaves
n’avaient ils rien fait qui les ait ainsi predestinés
pourquoi seulement eux ?
On trouve ainsi que les esclaves d’aujourd’hui
pouvaient être les seigneurs d’hier , mais des seigneurs
qui se sont fait tant d’ennemis et traité si mal leurs amis
qu’ils n’avaient aucune clemence à attendre des uns
ou de reconnaissance des autres
si d’aventure le vent changeait de direction
N’en va -t-il pas de même avec les juifs
les femmes-féministes , les déviants sexuels …
qui pensent être en guerre perpétuelle
allez savoir avec qui …ou pourquoi et pourqui
la mémoire collective n’est ni moins selective
ni plus rationnelle que celle des individus
__________________________________________
M.A.J  04/11
__________________________________________
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: