Posted by: chaterton | June 10, 2011

Celles et ceux qui ….

REM SPINS / AND \ ” up and down”
s= h/2 ( 2- Z n [d/dZ] )
TWISTOR et applications f(onde) sur L.C.
cf.HAWKING ….folio
\__________________________________\

CELLES & CEUX QUI …

REM / POST HAT / 06/11

N°……..

il y a ceux – ou celles – qui maintiennent leur trajectoire sur un dialogue

et les autres , celles qui modulent leur attitude sur les propos de l’interlocuteur

qui oscillent tel un bouchon de liège sur les vagues de la conversation

qui a raison / ou tort ?

On croit qu’on façonne notre comportement

sur une perception individuelle de la réalité

En realité on suit plus souvent une perception collective

N°……..DESABUSES

celles et ceux qui ont soutenu une cause

avec toute la force de leurs convictions – corps et âmes confondus –

qui un jour se sentent trahis par de nouveaux venus

ne peuvent plus ni se retirer , ni dénoncer les dérives

sous peine de se désavouer , ou d’être pris pour des girouettes

auront-ils encore la force de s’enthousiasmer pour d’autres causes ?

______________________________________________

notes sur le L.C.

fonction d’onde s’une particule de spin

extrait : R . Penrose ed. FOLIO

______________________________________________

Posted by: chaterton | April 27, 2011

>autant en emporte le flot…

>

P.O.S INTTRO
<://www.mailto@httpaterton.doomby.com>
autant en emportent les flots
sur la genèse des 1001 problemes éternels
Les articles sur Internet sont des bouteilles à la mer…
me dit le lutin des jours de déprime
Pourquoi écrire dans ces conditions ?
Le genre de question superficielle de journalistes
pourquoi ne pas demander aussi à un rossignol pourquoi il chante
Il n’ y avait à l’origine que 101 questions
numérotées et répertoriées comme autant de curiosités
la peine de mort , le suicide , la peur …
que des joyeusetés en somme
rien à voir avec un quelconque goût pour le morbide
ni avec une predestination au pessimisme
le simple hasard des classifications
mais etait-ce bien un hasard ?
Le fil rouge de tous ces « cas d’école »
est le cycle , ou vu sous un autre angle
l’aspect oui/non des solutions passées ou futures
ex : on est pour ou contre la peine de mort
toute position intermédiaire est irresponsable
ce qui m’a amené à suggerer des décisions
jouées à pile ou face comme une politique
alternative viable aux sempiternelles divisions
entre la gauche et la droite , la liberté et la solidarité …
__________________________________________
J’ai essayé ensuite d’isoler le dénominateur commun
à toutes les initiatives sociales : l’instinct de pouvoir
j’ai pensè qu’en détournant cet instinct
pas question bien sûr de le supprimer
on pourrait diminuer les tensions au sein d’un groupe
Mais la nature veille à tout : nos découvertes
sont à l’image des fonctions naturelles
ce sont autant de « produits » packagés
avec inconvénients et avantages
chercher à isoler une serie de l’autre
ne peut conduire qu’à des monstruosités
le fait est que nos besoins sont eux-mêmes
livrés en séries illimitées , tout comme le sont nos capacités
et il est parfois difficile de dire si l’aptitude au pouvoir
n’est pas l’envers d’un besoin de sécurité
Dire que les sociologues-economistes et tutti quanti
parlent quotidiennement de besoins
sans même savoir ce qu’ils impliquent
__________________________________________
Les gens sont perdu leurs repères «  disent les media
tiens donc ! Je ne savais pas que j’avais des repères
__________________________________________
Un reflexe des explications par le cycle :
toutes les fois qu’on se trouve devant une situation inconnue
on recherche un équivalent dans le passé
ex: les noirs qui se faisaient vendre comme esclaves
n’avaient ils rien fait qui les ait ainsi predestinés
pourquoi seulement eux ?
On trouve ainsi que les esclaves d’aujourd’hui
pouvaient être les seigneurs d’hier , mais des seigneurs
qui se sont fait tant d’ennemis et traité si mal leurs amis
qu’ils n’avaient aucune clemence à attendre des uns
ou de reconnaissance des autres
si d’aventure le vent changeait de direction
N’en va -t-il pas de même avec les juifs
les femmes-féministes , les déviants sexuels …
qui pensent être en guerre perpétuelle
allez savoir avec qui …ou pourquoi et pourqui
la mémoire collective n’est ni moins selective
ni plus rationnelle que celle des individus
__________________________________________
M.A.J  04/11
__________________________________________
Posted by: chaterton | April 20, 2011

liberte de contraindre

REM

POST HAT LE 10/04/11

LIBERTE …..N°95;;;;OPINION …N° 151

on prétend qu’un vent de liberté souffle sur les pays arabes
hmmm… le jour où ces gens là s’affranchiront de l’islam
ils sauront- peut-être – ce que veut dire ce terme
j’ai dit recemment sur un post de ce blog ” malades de liberté”
en parlant des lybiens – je maintiens cette positon
même s’il me faut nuancer mon propos
j’ai de toutes façons l’habitude de la stupidite
comme un certain philosophe
lequel – soit dit en passant n’avait pas peur des mots
Puisqu’il affirmait en même temps
que ce qui le … » surprenait le plus chez les gens
c’était leurs objections stupides
mais que d’un autre , côté “le bon sens est la chose la mieux partagee… ”
Il y aurait beaucoup à dire sur la relativité de ces deux termes :
liberté et stupidité – opposées par le L.C. à ( contrainte – sagacité )
j’ai déjà dit ce que je pensais du second
comment ces deux notions se retrouvent-elles liées ?

****
Réponse :Mais a cause de la stupidité précisément
Prenons des exemples plutôt que de jongler avec des generalités
1- les syndicats se sont arc-boutés sur des discours ringards
pour la défense des “intérêts acquis « 
un discours dont ils ne veulent pas démordre
Qui croirait aujourd’hui à un intérêt « définitivement acquis »
dans un monde en perpétuel changement ?

2- fatigué de répeter des verites premières
à des jeunes mal élevés – les vieux ne changeront pas décidément
mais les jeunes non plus : après les générations coca-cola
mac-do ; Rock-n’roll blousons noirs et hippies
les i-phones et face book de nos jours
pensent , elles aussi pouvoir changer le monde
les générations se suivent et se ressemblent
Tout ça me fait penser aux perpétuels inventeurs du mouvement perpétuel
qui pointent régulièrement au concours lepine
en dépit des mises en garde , des media et des courants d’opinion
et tout le landernau de la science-metascience (3)

3- Le discours sur le pouvoir d’achat semble (*)
occuper définitivement le terrain mediatique
Mais un peu de patience : les gens finiront bien par se lasser
elles se sont bien lassées de la chrétienté et des “pater noster ”
et ignorant que Charybde et Scylla sont toujours au même endroit
elles ont cru que les “allah- ou – akbar ” arabo-islamiques
allaient les sauver corps et âmes du ronron judeo-chrétien

Pauvres gens stupides et déboussolées
sur ce point au moins les societes de l’occident
n’ont rien a apprendre aux ( et des ) societes d’orient
Mais reconnaissons que les temps se prêtent à la confusion
Chacun d’entre nous a ses moments d’égarement et de stupidité
ce qui ne veut nullement être une excuse globale

Je reprends le dernier ex:

Veux tu parier que si je visitais la salle de bains
du plus modeste des menages qui gémissent ainsi sur leur revenu – ou leur P.A
je pourrais virer la moitie des gadgets qui l’encombrent
sans que la vie du ménage concerné soit en rien affectée ?
ou tellement peu qu’il -elle- n’oserait même pas en parler

Veux tu que je passe maintenant à la cuisine ?
au sens figuré j’entends
– encore que j’aurais pu continuer ainsi la visite de mon ménage-témoin

Pourquoi se lamenter sur les malheurs
dans lesquels on se complait volontiers – d’ailleurs
Qui empêche les menagères et les clients de marchander ?
Chez l’epicier , le pharmacien et même au supermarché ?
N’est-ce pas là une manière simple de défendre son P.A

***
Nous sommes tellement conditionnés par notre vie d’esclaves
que les gestes ls plus simples semblent dépasser notre imagination
Qui donc aurait le culot de parler de liberté
sachant qu’il est esclave de sa carte de crédit , d’un opérateur internet …(1)
…de ses enfants , ses salariés -ou son patron –
de quelle liberté parle donc cet article «  stupide »
l’article 2 de la constitution ,sauf erreur ,qui stipule une égalité
et une liberté inconditionnelle de tous les citoyens
je ne vais pas encore assommer les lectrices avec mon L.C.
mais pourquoi éviter de se servir de ce que la nature
nous a appris d’une manière ou d’une autre
c-a-d en le mettant dans nos corps et notre sang
ou en nous indiquant le mode d’emploi – en filigrane
En appliquant la logique des couples
on montre que la base d’une nation
ou plus généralement d’une collectivité
ne peut pas être composée de trois concepts (2)
une base sociale stable doit au départ comporter 2 termes
et l’arrivée n’étant programmée par personne
elle peut croitre et multiplier sans limite durant son itinéraire
C’est seulement sur une base binaire
qu’une multiplication des critères est possibles
retour à notre exemple – et à notre (triste-joyeuse) condition :
les innombrables divisions binaires ( esclaves-seigneurs)
(caves – affranchis) ( loups – agneaux ) etc ..
montrent à l’évidence que le teme «  liberté »
n’a ni le même sens , ni le même attrait pour tous les membres d’une société
désignés quellequefois par I(S)
lorsque je m’oublie dans mes spéculations socio-eco-philo….bordeliques
à moins que les années et les gens et les institutions passant ,
elles ne soient devenues des rêveries utopico-deductives

***

Seule la sympathie – ou le respect dù aux morts
m’empêchent de traiter Karl Marx d’inconscient-stupide
combien n’a-t-il pas causé de torts à ses amis et ennemis
avec ce malheureux mot d’ « exploitation « 
Qui donc peut se targuer d’indépendance absolue
Et puisqu’on retourne içi à l’objet de cette publication
A quoi sert donc la liberté ?
Herr Karl était-il donc exploité par son chien , ses enfants
ou par la femme de l’ami de son ami Engels ?
Je mets quiconque au défi de distinguer
dans ce foutoir que sont devenues les sociétes complexes
les exploiteurs des exploités ,
ou même les seigneurs des (esclaves-seigneurs)

***
Nos besoins instinctifs ou induits
tout comme leurs opposés ; – les aptitudes
nous attachent aussi surement à la nature -mère
que la vie des êtres animés les attache à leurs corps
parler de liberté – en dehors d’un contexte – «  en général « 
reviendrait à dissocier la vie de son support dans ce monde -çi
Il y aurait tellement de parametres associés à la notion de liberté
que je renonce seulement à en faire une liste exhaustive
Qu’y aurait -il de commun par ex.
entre la liberté retrouvée d’un ex-détenu
la liberté du père de donner une fessée à son enfant – ou sa femme
les degrés de liberté des statistiques
les libertés que les scientifiques-philosophes
se permettent à l’égard de dieu (D) et la nature (N)
la liberté – résumee du couple en équilibre ( D – N)
la liberté d’opinion exprimée par le vote
supercherie enfin éventée par les citoyens-esclaves de leurs habitudes
et enfin – pour en finir avec cette discussion en quelque sorte
la liberté d’en finir avec cette vie
qui paraît-il n’est plus un tabou dans nos societes versatiles (3)

****

Dans une discussion ( x,y)
sous-entendu: lieu , participants et temps indeterminés
un physicien soi-disant quantique
disait : «  je n’arrive pas à comprendre
comment l’homme peut être libre ou/et determiné « 

j’ai bien failli lui dire : as tu essayé (esclave-indeterminé) ?
J’aurais pu lui dire aussi , à l’instar de Voltaire
et son fameux «  faites des perruques … »
– « fais donc dans le quantique …
et laisse les speculations philo….à ceux et celles
qui en ont fait profession ….( de foi ? ) « 
Ce chic des media d’entrainer les gens
sur des domaines où ils n’ont rien à faire
sinon ecouter, bien sûr

voici , par ex. un moyen de savoir si ta patience est sans limite

écouter sans broncher pérorer un orateur
sur un sujet que tu connais mieux que lui

*****

Mais à quoi bon s’entêter sur des formules
chacun sait que les ignorants ont la langue bien pendue
bien plus que ceux qui devraient parler
mais qui préfèrent se taire face à la stupide marée montante
en résumé ceux qui parlent de liberté
ne savent generalement pas de quoi ils parlent

…à suivre ( quand je te disais que ces discussions me fatiguent …)

M.A.J …10/04

***
1-

Concernant le premier point la question peut être réglée rondement :
Quad on croit encore aux intérêts acquis
on peut se dispenser du jeu économique dans son ensemble
car dans tous les jeux on doit être prêt à perdre
si on veut conserver ses chances de gain

le lien vers la liberte d'opinion

________________________________

NOTES ….M.A.J 20/04/ suite :
________________________________
(*) ou P.A. dans la suite

(1) et à ce propos je dois me rappeler la conclusion de cet article
pour éviter d’être moi-même esclave d’un blog
je dois arrêter içi les publications – ou au moins faire une pause –

(2) allusion est faite içi à la devise-slogan-publi-politique
« liberté – égalité – fraternité »
l’âne de Buridan pourrait en effet choisir entre 3 solutions
puisqu’il est incapable de le faire avec 2

(3) Le 2 ème point n’a pas trouvé la sortie
En relisant en effet , je me suis aperçu que je n’avais pas fini la phrase
bah ! « Publish and be damned … « disait Wellington alias Nosy 
________________________________

Posted by: chaterton | March 28, 2011

>cabbage and …queens

>

N0 692….720/ 721 …920 LANGAGES
PROPOS DECOUSUS
Je me souviens de l’attitude de parfait adoration 
d’une jeune femme – deutsche ? –
devant ce buste exposé dans un des musées de berlin
C’est vrai que face à  une telle majesté on peut rester muet
mais pourquoi les gens ne font-elles pas preuve de plus de retenue ?
Dans un sens comme dans l’autre du reste
Néphertiti ce n’est pas seulement la chatte sur un toit brulant
la réalité du  pouvoir a fait de cet ange un démon sanguinaire
________________________________________
N° 687 POUVOIR ET SAVOIR
Je pense avoir trouvé enfin la cause de la maladie du pouvoir
Au cas où la lectrice qui m’a inspiré ces reflexions
ne serait plus en mesure de les lire
je les etoufferai dans le feu de sa mémoire …
Comment éliminer l’attrait du pouvoir ?
Si tu n’as pas conscience de l’importance de ce problème
il me faut alors préciser que cette maladie
a causé plus de malheurs que toutes les autres calamités réunies
argent ,or , cupidité , orgueil amour propre , susceptibilité etc…
la solution était tellement simple :
Il faut et il suffit que les gens n’accordent plus d’importance à rien
Comment une telle chose pourrait-elle integrer les possibilités ?
Là tu m’en demandes trop , je suis le guide
qui voit de loin les problèmes
Pour les détails pratiques mieux vaut consulter
verra-t-on un jour des passants hausser les épaules
en réponse aux solliciteurs de tous genres
qui faisaient – peut-être font toujours –
rêver les enfants et leurs parents
Lorsque tu enverras rouler un diamant dant le ruisseau
ou un collier d’or dans les ronces
sans te soucier autrement des suites
alors ce jour béni entre tous verra les H(F)
délivrés de l’attraction-répulsion du pouvoir
Las ! En vertu de la fatalité du cycle
Il n’est pas du tout certain que cette guérison
ne soit pas accompagnée de symptomes d’une nouvelle maladie
________________________________________
N° 984…804…704….484
L ARGENT SOUS TOUTES SES COUTURES
Peut-on vivre sans argent ?
Une utopie bien sûr , encore que …
ne pourrait on commencer par changer de langage
dire par ex: menteur comme un politicien
et no plous comme un arracheur de dents
vu que cette espèce s’est éteinte sans autre émoi des écolo
ou bien : saoul comme une russe , bourré comme une pute
cinglé comme un brésilien , voleur comme banquier
etc ….les jeux sont ouverts
rien à gagner toutefois
je repense à cette utopie de la société sans argent:
il n’est jamais trop tôt pour faire avancer une idée
Ce qui me semble tout a fait certain
c’est que la société du futur – si on lui laisse le temps d’exister
ne pourrait se satisfaire de cette grossièreté
-je veux parler de l’étalon de monnaie –
dans la mesure des rapports entre I(S)
M.A.J  28/03/2011
________________________________________
Posted by: chaterton | March 13, 2011

>derniere repetition avant la fin ?

>

Une priere sur
Les malheurs du peuple nippon
Une fois n’est pas coutume : je suis l’un des premiers à reagir
On dirait que la «  communauté «  mondiale est sous le choc
La ministre de je ne sais plus quelle fuministerie est , elle bien réveillée
Grands dieux pourquoi les gens ne peuvent pas la fermer
quand elles n’ont rien à dire ?
– » le nuage radio-actif japonais
ne menace en aucun cas notre pays
ça ne te rappelle rien ?
et encore «  pas de français victimes de la catastrophe ..ouf ! « 
ce qui peut être ( sous entendu ) les japs pêuvent bien tous crever
du moment que nos compatriotes s’en sortent indemnes
était-ce vraiement le moment de la ramener ?
Au fait ! N’est-ce pas la même gaffeuse qui a déclaré
«  la France ne se laissera pas dicter sa politique par les terroristes
une autre occasion de ne pas l’ouvrir – manquée
combien de discours en l’air de combien de dictateurs :
– « nous ne tolererons pas d’ingérence dans nos affaires intérieures
******
Faudrait-il attendre une 3ème catastrophe nucléaire
pour qu ‘enfin le global village «  découvre la solidarité planétaire
Alors ?….Pour ou contre la mondialisation
On croyait peut-être jouer à la marelle
en répétant sans en comprendre la portée , ces termes-bâteau :
rapprochement des peuples et des cultures
les avantages d’une économie mondialisée
pour le pire – et contre le meilleur des mondes
Vous allez entendre , dès ce lundi
le caquetge des poules et le braiement des ânes
de l’écologie à la finance en passant …par la lorraine et l’Oder neisse
et que je te convoque une session extra et que je compatis ah que ..
ah queuex de cerise , les pauvres nippons l’ont eu déjà trois fois dans le baba
Il est vrai que ce ne sont pas des enfants de coeur
quel sacré peuple tout de même
Mére nature qui veillez avec la meme tendresse
sur nos conneries , comme sur nos prouesses
faites que ce peuple ne disparaisse pas
j’irai volontiers prier ou allmmer des cierges
je n’ai pas seulement le temps d’ y aller
du reste je sais que tu n’as nul besoin
de ces pratiques bizarres – amen et va te faire foutre
t’aurais quand même pu les prévenir , non ?
Posted by: chaterton | February 21, 2011

Les 1001 problemes insolubles

N° 23 … 73…133… P.O.S
.INTELLIGENCE ET BETISE

Vaste problème , mais au fait pourquoi est-ce un « problème »
ne devrait-on pas plutôt parler de bénédiction ?

Alors écoute donc l’histoire triste de ce pauvre pêcheur
né dans une famille de pauvres ignorants
mais doué d’une… riche intelligence
il eut l’immense stupidité de chercher à le montrer
quelqu’en soit le prix en se faisant beaucoup d’ennemis
N’ayant que peu de goût pour le métier de son père
et nulle envie de frotter son intelligence aux écumes
il voulut parcourir le monde avec pour seul bagage
ce conseil de sa mère «  ne fais confiance à personne , mon enfant .. »
pauvre enfant et povre mère :
pourquoi donner tant de conseils
à ceux qui n’en font qu’à leur tête
Comme il n’avait que de bonnes intentions.
On l’accueillait partout avec méfiance , souvent hostilité
Dans les discussions entre « amis »
il déchainait souvent les passions , et aussi les injures
Beaucoup étaient prêts à le suivre pourtant
s’il s ‘etait donné la peine de les conduire à leur perte
Mais – disait-il -il ne voulait être ni maître ni esclave
Comment suivre un chef bicephale
comment surtout supporte cette arrogante humilité
bêtise et intelligence ne sauraient cohabiter
Chassé de partout ..humilié , ne cherchant plus rien à comprendre
Il résolut de fuir courageusement
jusqu’au plus profond de la forêt , au plus haut des cîmes
las ! Il n’y aura jamais de paix en ce monde
pour les hommes de bonne volonté
On vint le chercher dans ses retraites
Il fallait en finir d’une manière ou d’une autre

Il se résolut donc à paraître , puisqu’il lui était impossible d’être
l’effort pour ce pauvre – riche intelligent – imbécile fut immense
«  mais comment font elles donc toutes ces personnes
qui manient l’art de la dissimulation avec desinvolture « 
c’est lui qui s’exprime ainsi
montrant ainsi les limites de son intelligence
cet effort sur soi lui coûta une moitié de cœur
Désormais il n’avait plus qu’une moitié de vie
pour abriter une âme noircie par la haine
et surtout les années passées à l’entretenir
Mais ce qui détruisit en lui toute velleité d’existence
ce fut qu’il était désormais reçu partout
comme un messie , lorsqu’il ne cherchait qu’à se venger
en répandant tous les maux de la terre
sur ces têtes fermées de paysans sournois
son coeur cesssa alors définitvement de battre
écoeuré sans doute lui aussi , par tant de fourberie
dans un monde peuplé pourtant de braves gens simples
on l’enterra avec les honneurs dùs à un (saint-salaud )
cependant que dans sa tombe
il essayait encore de comprendre :

« Sapristi !mais qu’est-ce donc que ce dieu
qui m’a poussé vers une chose pour m’en donner une autre

« Gloire à toi seigneur ! Honte à toi esclave !
Puisque tu as deux visages , deux langues
je te soumets à un traitement binaire
ainsi la boucle du cycle universel serait ..ouverte et fermée
comme le sera ma tombe … »

P.S :
je refuse , bien evidemment de cautionner ces propos
et n’ajouterai donc aucune morale , ni épitaphe à cette histoire

Posted by: chaterton | February 10, 2011

SUMMING UP …1001 QUESTIONS

____________________________N° ….

 

continuer d’écrire même si ça ne sert à rien

Qui suis-je pour décider que telle choseEst  plus importante que telle autre Ah oui! Faut que je te parle de mon obsession avec ce concept d’importanceLes uns noient leur détresse dans l’alcoolD’autres font du sport ou la guerreAutant de spectacles pour maintenir la variétéMais comment entendre le cri de refus De celui qui ne veut plus jouer le jeuRetirer une vie n’est-ce pas réduire la variétéBalivernes : la variété est infinieSapristi ! Voilà un mot qui revient comme une moucheComment s’en débarrasserLa T: est-elle une injure à la nature ?Oui mais qui nous l’a imposéeDe même celui qui se tourne vers le très haut   -En oubliant que l’espace n’ a pas de dimension   -Quand on regarde vers le haut   -On peut aussi bien voir le bas   En jetant des imprécations au ciel   Ou en attendant une réponse de la « nature « Devrait plutôt  se replier sur lui-même  «  rentre en toi même Octave et cesse de te plaindre… »

Toutes les solutions à nos  « problèmes « Sont à rechercher à l’intérieur

_______________________________

 

La question tourne au leitmotiv :Pourquoi ne parle-t-on pas plus souvent de la T/Parce que le sujet n’est pas important ?Qu’est-ce donc que l’importance ?On ne parle pas des pesticides , du suicideEt tant d’autres cancers des sociétés occidentalesParcequ’on a peur de voir son imageSuppose qu’on fasse un sondage d’opinionSur ce critère d’importanceRéponse probable : une variété infinieEx: le pouvoir d’achat pour les retraitésLes i-phone  et autres gadgets Pour les jeunes qui ont décidément perduToute mesure avec InternetQu’ils ne viennent pas se plaindreLe jour ou Internet sera devenu un monstreQui menacera les bases mêms de la sociétéComme le fait l’argent aujourd »huiA qui la faute ?…Pour d’autres aux USA l’important Ce sont les subprimes , la menace de l’islamQue sais-je encore …Pour d’autres encore l’absence de pluieQui a fait « flamber » comme disent les financiersLes prix du blé et autres matières premièresEn bref tout est important et rien n’est importantCette formule lapidaire indique Que dans des sociétés complexesLe progrès ne peut plus être envisagé Comme une fonction linéaireIçi encore le cycle explique le bonheur des unsPar – et pour – le malheur des autres

_______________________________

Le / la  t* sont-il  heureux ?Le malheur des timides vient De ce qu’ils font confiance aux autresDu coup les psys en ont déduitQu’ils manquaient de confiance en eux-mêmes Je maintiens que c’est faux :Les émotions et sentiments Peuvent s’inverser lorsqu’ils débordent les définitionsQue veulent dire les expressions ( par ex )Rire aux larmes, ou pleurer de bonheurSinon qu’ils faut tenir à distanceLes conventions figées des sociétésJe fais amende honorableJe suis d’autant mieux placé pour en parlerQue j’ai moi même été victime De cette confiance excessiveAccordée à la parole des autres Et souvent aussi au regard des autres Je l’ai même répété en anglais  « stay awake » – Sois vigilant – comme si l’anglais donnait plus de poidsÀ la connerie … j’aurais mieux fait de réfléchirJe répète : je ne donne plus de leçonsCeci est une confession et non un programme politiqueOu un argumentaire de vente à, distanceDésolé si ces propos sont absconsJe répète : j’écris en même temps que je réfléchisAux lectrices de faire l’inverse

….à suivre

_______________________________

M.A.J   19/01/HAT…/WPS…./ BFRPHOTOS  …MONKEYS

 

_______________________________

…..suite de mes élucubrations sur la T/
Question suivante : je renonce à les numéroterLe t* peut-il être un/une chef ?La notion de direction renvoie au critère d’importanceSi les lectrices n’ont pas été  convaincues par La formule lapidaire : tout est important rien n’est importantAlors je vais prendre un ton plus pontifiant :Partant d’une expérience vécue dans les années 60Où je remarquai qu’à IBM le « chef »Prenait parfois la place d’une standardisteJe cogitais sur une formule de « hierarchie  circulaireJ’aurais dù faire breveter ma découverteMais j’étais jeune et je ne savais pasJe ne sais toujours pas mais j’espère être moins conAdonc la société du futur devrait adopter le profil rondOn commence par transformer la structure pyramidaleEn forme conique , ensuite on arrondit les anglesChaque direction est assujettie à une « ombre »Un peu à l’image du  « shadow cabinet « « « des BritishQue ce margoulin de Chirac volait faire adopterPar le législatif – exécutif françaisLe cône arrondi devient progressivement une sphèreOu  chaque direction est « contrée » par une anti-directionEx direction technique  versus direction anti-techniqueDir. Commerciale  opposée à Dir. Artistique …etc

Comment appeler ces directions conjuguées ?Aux praticiens  de se débrouiller , ils sont payés pourMoi j’indique le chemin , chacun son métier et les vaches…
Je disais donc que j’aurais dù  déposer un brevetCar j’entends dire aujourd’hui Qeu  des société « innovantes « Abandonnent les  idées de hierarchiePour stimuler  l’ardeur créatrice  de leurs salariés -esclaves Sur cette notion d’esclavage  je renvoie le  lecteurOu plutôt non : j’ai bien dit que ceci n’était pas un Manuel  de savoir-vivre pour t*Mais une reflexion -confession-monologue …Lorsqu’on parle d’OPA dans les milieux financiers On fait référence à l’achat d’entreprisesAvec leurs salariés , comment tu appellerais ça toi ?Et qu’est-ce donc que les boites d’InterimSinon des marchands d’esclaves ?Stop et fin du coup de gueule vain …dieu !Que la vie de t* est bien compliquée

_______________________________
_______________________________

 

LINKS  / REF / RECHERCHE GOOGLEADD TO FAVORIS
WPS / EN ATTENTE
<a href=”http://www.references-net.com&#8221; title=”Référencement Gratuit” onclick=”win=window.open(this.href,’_blank’); if(win) return false;”><img style=”border:0;width:468px;height:60px” src=”http://www.references-net.com/ban.gif&#8221; alt=”Référencement Gratuit” /></a>

_______________________________
_______________________________
Les t*  sont-ils suicidaires ?  ….
_______________________________

T/  ET D/    ….. S 989

_______________________________
Suite confession….
M.A.J  fev 2011

« How many roads must a man walk down ..

Je vais répercuter l’argument de tel professeurQui ne savait pas répondre à telle question
«  si je vous donne la traduction  de ce qui précèdeVous l’aurez oublié ,dans 5 minutes…. »Alors que si toi tu te donnes la peine de chercher ….
Combien de fois H(F) devront-ils se demander « pourquoi  moi?Avant de se décider à passer au «  comment , lui …
Combien a-t-il fallu de pleurs , drames  conjugaux , Divorces , avortements …. suicides peut-êtreAvant que les hommes ne se rendent compteQue les humeurs de la femme – éternelle  ajoutent-ils comme s’ils savaient…-Sont plus authentiques , donc moins dangereuxQue le sourire commercial des politiciens
Faut-il rêver d’un monde meilleur ?J’ai bien dit : rêver , éviter surtout le piège des dogmesAu nom du rêve communiste ou collectivisteOn a peut-être massacré plus d’hommes et femmesQue ne l’ont fait les doctrines individualistesEn y incluant les religions , le fascisme …Ou les abus de drogues , tabac alcool , sexeVa-ton un jour déclarer la guerre au sexeJe pense à ce vieux birbe d’AttaliQui  voudrait interdire leur plaisir aux fumeursComme si mai 68 n’avait pas eu lieuComme si un individu avait le droit de vie et de vetoSur la mort des autresChacun est libre de sa vie comme de sa mortLes discours philistins sur le suicideN’ont jamais convaincu leurs auteursMais pourquoi celles et ceux qui n’ont rien à direNe peuvent ils /elles se résoudre à la boucler ?
****
Ce qui me rappelle cette étonnante remarqueDu célèbre – mais disparu – frédéric Dard«  nul n’a le droit de condamner un criminelS’il n’a lui-même commis un crime « Et par une association d’idées tout aussi étonnanteLe pouvoir des administrations :De mon temps les fonctionnaires aigrisDisaient aux râleurs impénitents :«  si tout le monde faisait comme vous …

Combien aura-t-il fallu de CelineOu bien était-ce  Courteline , je ne sais plus…Et ne va pas me faire ch…À me demander de vérifier mes sourcesSinon je reprends le chapeau  de l’universitaireLes numéros abscons du langage complexe ( L.C.)Ainsi que ma houlette de savant-bourreau d’enfantsEn mettant des notes de bas de page partout « Petit a ,b « par çi , § par l là …section…halte !Avant de tomber derechef dans la vulgarité Que j’essaie vainement d’éviterLes chastes chasses des lectricesVont en prendre plein la vueJe reprends : combien aura-t-il fallu de « crises »Avant que les splendeurs de l AdministrationNe se transforment en misères des administrésEt les récriminations en projets de lois        ***
L‘ennui c’est qu’entre-temps – et surtout avec le tempsL’Administration s’est amendée sur le corps défendantDes sus-dits Courteline-CélineQu’elle est devenue une montagne incontournableUne institution presque présentableSur laquelle se sont posés des chateaux en EspagneEt pour laquelle on doit avoir des égardsPuisque ses défenseurs ont des argumentsJe disais donc : faut-il rêver d’un mondeOù les gens qui sortent du rangAccueillent leurs ennemis à bras ouvertsEn tournant le dos à leurs admirateursCelui qui te critique n’a jamais fait Que s’intéresser à ta petite personneOn ne critique pas ce qui n’a aucun intérêtFaut-il rêver d’un monde où les défenseurs d’une causeNe deviennent pas attaquants inconscientsCar lorsqu’on est emporté par la fougueLa ligne entre légitimité et possibilité est invisible
***
Et allez donc séparer maintenant les pour et contreEntre les margoulins qui critiquent ouvertementUn système , dont ils titrent profitent en douceLes idiots qui font le jeu des intérêts qui les dépassentEn fortune ou envergure ,sinon en idiotieCeux qui se rangeaient sous une banniere étoiléeAvant d’aller rejoindre leurs ancêtres au cielEt ceux qui pensent aujourd’hui que sur InternetUne bannière peut créer des liens  …
Quand les problèmes deviennent plus grands que nousIl faut soit nous changer , soit changer de problèmesGrandeur et décadence ..n’y aurait-il donc pas Une voie de traverse dans cet ( enfer-paradis) ?Arrête donc tes conneries , tu veuxCombien de fois faut-il te répéterQue la nature a tout prévu  dans les détailsIl n’est jusqu’à nos prévisions et contre-prévisionsQui ne soient comprises dans le cycleCombien d’erreurs , de trahisonsUn être pourrait-il  faire ou subirAvant de décide que ses prétendus amisN’étaient que des flateurs«  dire que je suis trahi par ceux-là mêmeQue j’avais le plus combléPauvre idiot ! Que sais tu donc des bienfait et des méfaitsFaut-il que tu sois bien naïf Pour croire que les cadeaux n’ont qu’un seul motif
***
Et que vient donc faire le t* dans ce cirqueSe demande la lectrice impatiente Attends ! J’ai pas fini , pourquoi tu ne me demandes pasCe que pourrait faire dieu dans ce monde ?Où la foi ni la loi ne soignent la stupiditéEt a propos de loi :
Combien de fois faudra-t-il changer de loiOu de conventions sociales avant de convenir- une dernière convention avant la fin  du  monde -Que la loi du changement est toujours la meilleure …« Comme je m’en vais vous le montrer  d’ ailleurs… »Ajoutait  aussitôt le poête fatigué , rongé par ses versCombien de combien faudra-t-il cataloguerAvant de se résoudre à jeter l’épongeJ’ai recensé un millier de problèmes Liés à notre organisation socialeNotre obstination à causer notre perteEt je dois être loin du compteIl est vrai que certains problèmes se superposentPourquoi ne pouvons nous pas défendre une idéeSans chercher à détruire l’idée contrairePourquoi le principe de destruction Est-il jugé inférieur au principe contraire ?N’est-il pas possible de trouver un équilibre généralEntre les termes de tous les couplesEst-il si difficile d’admettre que les lois et conventionsNe puissent avoir une durée de vie illimitéeSerions nous vraiment plus heureux dans un monde en paixUn monde d’où les problèmes seraient bannisPourquoi alors la paix est-elle indissociable de l’ennuiQui donc cherche des histoires à quiLorsqu’il n’a rien à faire d’autre Quelques uns des  1001 problèmes sans solutionEt pour finir : combien de cheminsUn homme doit-il parcourir avant …  Avant quoi ? Marche donc mon vieux ! Marche et crêvePuisque ton besoin insatiable de problèmesN’a d ‘égal – et opposé -Que ton incroyable aptitude à les résoudrePuisque ton immense intelligence des solutionsSuffit juste à équilibrerL’incommensurable bêtise de tes questions

_______________________________
JOURNAL
PUB CV RESP EDITION SENIOR 10 ANS EXP
PARISJOBBFE / E BAY //P.M . ECHANGE______________________CONTACT DEFRACE JOELLE

Posted by: chaterton | February 10, 2011

DANS LA SERIE DES 1001 PROBLEMES…how many roads must a man…

>____________________________
N° ….533

RETOUR SUR LA T/

continuer d’écrire même si ça ne sert à rien
Qui suis-je pour décider que telle chose
Est plus importante que telle autre
Ah oui!
Faut que je te parle de mon obsession avec ce concept d’importance
Les uns noient leur détresse dans l’alcool
D’autres font du sport ou la guerre
Autant de spectacles pour maintenir la variété
Mais comment entendre le cri de refus
De celui qui ne veut plus jouer le jeu
Retirer une vie n’est-ce pas réduire la variété
Balivernes : la variété est infinie
Sapristi ! Voilà un mot qui revient comme une mouche
Comment s’en débarrasser
La T/  est-elle une injure à la nature ?
Oui mais qui nous l’a imposée
De même celui qui se tourne vers le très haut
-En oubliant que l’espace n’ a pas de dimension
-Quand on regarde vers le haut
-On peut aussi bien voir le bas
En jetant des imprécations au ciel
Ou en attendant une réponse de la « nature «
Devrait plutôt se replier sur lui-même
« rentre en toi même Octave et cesse de te plaindre… »
Toutes les solutions à nos « problèmes «
Sont à rechercher à l’intérieur
_______________________________
La question tourne au leitmotiv :
Pourquoi ne parle-t-on pas plus souvent de la T/
Parce que le sujet n’est pas important ?
Qu’est-ce donc que l’importance ?
On ne parle pas des pesticides , du suicide
Et tant d’autres cancers des sociétés occidentales
Parcequ’on a peur de voir son image
Suppose qu’on fasse un sondage d’opinion
Sur ce critère d’importance
Réponse probable : une variété infinie
Ex: le pouvoir d’achat pour les retraités
Les i-phone et autres gadgets
Pour les jeunes qui ont décidément perdu
Toute mesure avec Internet
Qu’ils ne viennent pas se plaindre
Le jour ou Internet sera devenu un monstre
Qui menacera les bases mêmes de la société
Comme le fait l’argent aujourd ‘hui
A qui la faute ?…
Pour d’autres aux USA l’important
Ce sont les subprimes , la menace de l’islam
Que sais-je encore …
Pour d’autres encore l’absence de pluie
Qui a fait « flamber » comme disent les financiers
Les prix du blé et autres matières premières
En bref tout est important et rien n’est important
Cette formule lapidaire indique
Que dans des sociétés complexes
Le progrès ne peut plus être envisagé
Comme une fonction linéaire
Içi encore le cycle explique le bonheur des uns
Par – et pour – le malheur des autres
_______________________________

Le / la t* sont-il heureux ?
Le malheur des timides vient
De ce qu’ils font confiance aux autres
Du coup les psys en ont déduit
Qu’ils manquaient de confiance en eux-mêmes
Je maintiens que c’est faux :
Les émotions et sentiments
Peuvent s’inverser lorsqu’ils débordent les définitions
Que veulent dire les expressions ( par ex )
Rire aux larmes, ou pleurer de bonheur
Sinon qu’ils faut tenir à distance
Les conventions figées des sociétés
Je fais amende honorable
Je suis d’autant mieux placé pour en parler
Que j’ai moi même été victime
De cette confiance excessive
Accordée à la parole des autres
Et souvent aussi au regard des autres
Je l’ai même répété en anglais « stay awake »
– Sois vigilant – comme si l’anglais donnait plus de poids
À la connerie … j’aurais mieux fait de réfléchir
Je répète : je ne donne plus de leçons
Ceci est une confession et non un programme politique
Ou un argumentaire de vente à, distance
Désolé si ces propos sont abscons
Je répète : j’écris en même temps que je réfléchis
Aux lectrices de faire l’inverse
….à suivre
_______________________________
M.A.J 19/01/
abbreviations :  T/ = timidité ;  t* = timides
PHOTOS …MONKEYS
_______________________________
…..suite de mes élucubrations sur la T/

Question suivante : je renonce à les numéroter
Le t* peut-il être un/une chef ?
La notion de direction renvoie au critère d’importance
Si les lectrices n’ont pas été convaincues
par La formule lapidaire : tout est important rien n’est important
Alors je vais prendre un ton plus pontifiant :
Partant d’une expérience vécue dans les années 60
Où je remarquai qu’à IBM le « chef »
Prenait parfois la place d’une standardiste
Je cogitais sur une formule de « hierarchie circulaire
J’aurais dù faire breveter ma découverte
Mais j’étais jeune et je ne savais pas
Je ne sais toujours pas mais j’espère être moins con
Adonc la société du futur devrait adopter le profil rond
On commence par transformer la structure pyramidale
En forme conique , ensuite on arrondit les angles
Chaque direction est assujettie à une « ombre »
Un peu à l’image du « shadow cabinet « « « des British
Que ce margoulin de Chirac voulait faire adopter
Par le législatif – exécutif français
Le cône arrondi devient progressivement une sphère
Ou chaque direction est « contrée » par une anti-direction
Ex direction technique versus direction anti-technique
Dir. Commerciale opposée à Dir. Artistique …etc
Comment appeler ces directions conjuguées ?
Aux praticiens de se débrouiller , ils sont payés pour
Moi j’indique le chemin , chacun son métier et les vaches…

Je disais donc que j’aurais dù déposer un brevet
Car j’entends dire aujourd’hui
Qeu des société « innovantes «
Abandonnent les idées de hierarchie
Pour stimuler l’ardeur créatrice de leurs salariés -esclaves
Sur cette notion d’esclavage je renvoie le lecteur
Ou plutôt non : j’ai bien dit que ceci n’était pas un
Manuel de savoir-vivre pour t*
Mais une reflexion -confession-monologue …
Lorsqu’on parle d’OPA dans les milieux financiers
On fait référence à l’achat d’entreprises
Avec leurs salariés , comment tu appellerais ça toi ?
Et qu’est-ce donc que les boites d’Interim
Sinon des marchands d’esclaves ?
Stop et fin du coup de gueule vain …dieu !
Que la vie de t* est bien compliquée
_______________________________
abbréviations : T/ =

t* =

_______________________________

 

_______________________________

Suite confession….

M.A.J fev 2011

« How many roads must a man walk down ..

Je vais répercuter l’argument de tel professeur
Qui ne savait pas répondre à telle question

« si je vous donne la traduction de ce qui précède
Vous l’aurez oublié ,dans 5 minutes…. »
Alors que si toi tu te donnes la peine de chercher ….

Combien de fois H(F) devront-ils se demander « pourquoi moi?
Avant de se décider à passer au « comment , lui …

Combien a-t-il fallu de pleurs , drames conjugaux ,
Divorces , avortements …. suicides peut-être
Avant que les hommes ne se rendent compte
Que les humeurs de la femme
– éternelle ajoutent-ils comme s’ils savaient…-
Sont plus authentiques , donc moins dangereux
Que le sourire commercial des politiciens

Faut-il rêver d’un monde meilleur ?
J’ai bien dit : rêver , éviter surtout le piège des dogmes
Au nom du rêve communiste ou collectiviste
On a peut-être massacré plus d’hommes et femmes
Que ne l’ont fait les doctrines individualistes
En y incluant les religions , le fascisme …
Ou les abus de drogues , tabac alcool , sexe
Va-ton un jour déclarer la guerre au sexe
Je pense à ce vieux birbe d’Attali
Qui voudrait interdire leur plaisir aux fumeurs
Comme si mai 68 n’avait pas eu lieu
Comme si un individu avait le droit de vie et de veto
Sur la mort des autres
Chacun est libre de sa vie comme de sa mort
Les discours philistins sur le suicide
N’ont jamais convaincu leurs auteurs
Mais pourquoi celles et ceux qui n’ont rien à dire
Ne peuvent ils /elles se résoudre à la boucler ?

****

Ce qui me rappelle cette étonnante remarque
Du célèbre – mais disparu – frédéric Dard
« nul n’a le droit de condamner un criminel
S’il n’a lui-même commis un crime «
Et par une association d’idées tout aussi étonnante
Le pouvoir des administrations :
De mon temps les fonctionnaires aigris
Disaient aux râleurs impénitents :
« si tout le monde faisait comme vous …

Combien aura-t-il fallu de Celine
Ou bien était-ce Courteline , je ne sais plus…
Et ne va pas me faire ch…
À me demander de vérifier mes sources
Sinon je reprends le chapeau de l’universitaire
Les numéros abscons du langage complexe ( L.C.)
Ainsi que ma houlette de savant-bourreau d’enfants
En mettant des notes de bas de page partout
« Petit a ,b « par çi , § par l là …section…halte !
Avant de tomber derechef dans la vulgarité
Que j’essaie vainement d’éviter
Les chastes chasses des lectrices
Vont en prendre plein la vue
Je reprends : combien aura-t-il fallu de « crises »
Avant que les splendeurs de l Administration
Ne se transforment en misères des administrés
Et les récriminations en projets de lois
***

L‘ennui c’est qu’entre-temps – et surtout avec le temps
L’Administration s’est amendée sur le corps défendant
Des sus-dits Courteline-Céline
Qu’elle est devenue une montagne incontournable
Une institution presque présentable
Sur laquelle se sont posés des chateaux en Espagne
Et pour laquelle on doit avoir des égards
Puisque ses défenseurs ont des arguments
Je disais donc : faut-il rêver d’un monde
Où les gens qui sortent du rang
Accueillent leurs ennemis à bras ouverts
En tournant le dos à leurs admirateurs
Celui qui te critique n’a jamais fait
Que s’intéresser à ta petite personne
On ne critique pas ce qui n’a aucun intérêt
Faut-il rêver d’un monde où les défenseurs d’une cause
Ne deviennent pas attaquants inconscients
Car lorsqu’on est emporté par la fougue
La ligne entre légitimité et possibilité est invisible

***

Et allez donc séparer maintenant les pour et contre
Entre les margoulins qui critiquent ouvertement
Un système , dont ils titrent profitent en douce
Les idiots qui font le jeu des intérêts qui les dépassent
En fortune ou envergure ,sinon en idiotie
Ceux qui se rangeaient sous une banniere étoilée
Avant d’aller rejoindre leurs ancêtres au ciel
Et ceux qui pensent aujourd’hui que sur Internet
Une bannière peut créer des liens …

Quand les problèmes deviennent plus grands que nous
Il faut soit nous changer , soit changer de problèmes
Grandeur et décadence ..n’y aurait-il donc pas
Une voie de traverse dans cet ( enfer-paradis) ?
Arrête donc tes conneries , tu veux
Combien de fois faut-il te répéter
Que la nature a tout prévu dans les détails
Il n’est jusqu’à nos prévisions et contre-prévisions
Qui ne soient comprises dans le cycle
Combien d’erreurs , de trahisons
Un être pourrait-il faire ou subir
Avant de décider que ses prétendus amis
N’étaient que des flateurs
« dire que je suis trahi par ceux-là même
Que j’avais le plus comblé
Pauvre idiot ! Que sais tu donc des bienfait et des méfaits
Faut-il que tu sois bien naïf
Pour croire que les cadeaux n’ont qu’un seul motif

***

Et que vient donc faire le t* dans ce cirque
Se demande la lectrice impatiente
Attends ! J’ai pas fini , pourquoi tu ne me demandes pas
Ce que pourrait faire dieu dans ce monde ?
Où la foi ni la loi ne soignent la stupidité
Et a propos de loi :

Combien de fois faudra-t-il changer de loi
Ou de conventions sociales avant de convenir
– une dernière convention avant la fin du monde –
Que la loi du changement est toujours la meilleure
…« Comme je m’en vais vous le montrer d’ ailleurs… »
Ajoutait aussitôt le poête fatigué , rongé par ses vers
Combien de combien faudra-t-il cataloguer
Avant de se résoudre à jeter l’éponge
J’ai recensé un millier de problèmes
Liés à notre organisation sociale
Notre obstination à causer notre perte
Et je dois être loin du compte
Il est vrai que certains problèmes se superposent
Pourquoi ne pouvons nous pas défendre une idée
Sans chercher à détruire l’idée contraire
Pourquoi le principe de destruction
Est-il jugé inférieur au principe contraire ?
N’est-il pas possible de trouver un équilibre général
Entre les termes de tous les couples
Est-il si difficile d’admettre que les lois et conventions
Ne puissent avoir une durée de vie illimitée
Serions nous vraiment plus heureux dans un monde en paix
Un monde d’où les problèmes seraient bannis
Pourquoi alors la paix est-elle indissociable de l’ennui
Qui donc cherche des histoires à qui
Lorsqu’il n’a rien à faire d’autre
Quelques uns des 1001 problèmes sans solution
Et pour finir : combien de chemins
Un homme doit-il parcourir avant …

Avant quoi ?
Marche donc mon vieux ! Marche et crêve
Puisque ton besoin insatiable de problèmes
N’a d ‘égal – et opposé –
Que ton incroyable aptitude à les résoudre
Puisque ton immense intelligence des solutions
Suffit juste à équilibrer
L’incommensurable bêtise de tes questions

_______________________________

_CONTACT DEFRACE JOELLE ?

Where are you  ?

Posted by: chaterton | December 19, 2010

FUNNY OLE WORLD

FUNNY THE WAY COUNTRIES DIG THEIR OWN GRAVES

JUST LIKE INDIVIDUALS

TAKE FOR EG. CHINA AND USA

GUESS WHO IS GOING TO BURY WHOM ?…..AND WHY ?

THANKS TO / MOST FAVOURED NATION / CLAUSE

SOME SEE THE HAND OF THE ALMIGHTY

WHERE OTHERS SPEAK OF / UPS AND DOWNS /

THAT PUTS FUN IN OUR MERRY GO ROUND

Posted by: chaterton | December 19, 2010

New Theme: Toolbox (via WordPress.com News)

too bad i could not read what comes next
future belongs to ….daddy GOD

New Theme: Toolbox "Roads? Where we're going we don't need roads." —Dr. Emmett Brown The streets of the future probably won't be filled with flying cars and hover boards but the Web will be filled with more semantic content thanks to new markup elements introduced in HTML5. Today's new theme will let you take advantage of that future right now, right here, on WordPress.com. It's called Toolbox. Much like the Sandbox theme, Toolbox provides all the markup you need t … Read More

via WordPress.com News

« Newer Posts - Older Posts »

Categories